ATMO Auvergne-Rhône-Alpes

ATMO est une association d’intérêt général spécialisée dans la surveillance de la qualité de l'air atmosphérique en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Elle  dispose de plus de 40 ans d’expertise technique et scientifique dans ce domaine en constante évolution : amélioration des outils de mesurage et de modélisation, renforcement des normes europééennes et nationales, accroissement significatif des attentes des publics dans le domaine de la santé environnementale (impact des NOX, particules fines 2,5 et 10, ozone, amoniac, pesticides et COV...)

L’association regroupe un  large panel d’acteurs régionaux engagés dans la surveillance, la communication et la mise en œuvre d’actions visant à l’amélioration de la qualité de l’air.  L’observatoire ATMO réunit en effet environ 250 membres répartis en quatre collèges : représentants de l’État, collectivités, acteurs économiques et institutionnels locaux, associations et personnalités qualifiées.

Membre de la Fédération ATMO France ATMO Auvergne-Rhône-Alpes est  agréé par le Ministère  de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, pour la surveillance et l’information sur la qualité de l’air dans la région. 

Consulter l'état de la qualité de l'air au fil du temps sur le site web d'information en temps réel

C.A Valence-Romans Agglo
bâtiment HELIOS 9, Rue Olivier de Serres (26300) Châteauneuf-sur-Isère - Acteur départemental - Châteauneuf-sur-Isère

UNE REPRESENTION MULTIPARTITE

Cette représentation  est destinée à garantir la transparence et l’indépendance de l’association dans le traitement et la diffusion des informations sensibles relatives à la qualité de l’air.

6 comités territoriaux dont celui de Drôme-Ardèche présidé par Jean-Luc Chaumont sont chargés de relayer l’action de l’association régionale sur le terrain et de proposer des actions adaptés aux contextes locaux.

ATMO assure 5 types de mission

.

- La surveillance en continu et l’information sur la qualité de l’air atmosphérique

- L’accompagnement les collectivités locales et des services de l’Etat dans l’élaboration et le suivi des plans d’actions visant à améliorer cette qualité,

- L’appui technique à ses 6 comités locaux et à l’ensemble de ses membres notamment sous forme d’éléments de diagnostic en cas de situations d’urgence (pic de pollution, accidents industriels). 

- L’amélioration des connaissances sur l’état des masse d’air

- L’incitation des pouvoirs publics, des acteurs économiques et des particuliers aux bonnes pratiques et aux actions concertées en faveur de l’amélioration durable de la qualité de l’air.

.

Son action  repose sur trois piliers

.

  • un fort ancrage territorial au travers de ses 6 comités locaux,
  • Une expertise technique dans le domaine de l’analyse, de la modélisation et de l’interprétation des données sur la qualité de l’air,
  • un savoir-faire dans le domaine de la concertation, du partage de données entre experts, de la transmission des connaissances aux différents publics et leurs sensibilisations aux enjeux de santé publique.

Elle s’appuie sur les compétences d’une centaine de salariés spécialistes de la surveillance de la pollution de l’air: chimistes, techniciens, chargés d’études, correspondant territoriaux, modélisateurs, inventoristes, prévisionnistes, informaticien, chargé de communication.

Haut de page